Logo SEPEC

L'approche optimale du résident lors des soins
en milieu de vie

Services d'expertise en psychogériatrie enseignement et consultation

Daniel Geneau
Psychologue
Neuropsychologue


Téléchargez le dépliant "Approche optimale"


Les intervenants des services de soin de longue durée sont fréquemment confrontés à l'agitation de certains résidents lors des soins. La salle de bain en particulier se transforme quelquefois en véritable champ de bataille. Traitée souvent d'emblée avec des psychotropes, cette agitation ne cesse de nous interpeller. Que vit le résident lors des soins? Est-il agressif ou ne serait-il pas plutôt défensif? Si tel est le cas, de quelle agression nous rendons-nous coupables, qu'il lui faille se défendre? Que pouvons-nous changer? Y a-t-il une alternative à la médication trop souvent utilisée comme intervention de premier recours?

Dans le cadre de notre travail comme consultants dans la gestion des troubles du comportement, nous avons fréquemment constaté que cette agitation lors des soins est déterminée par l'approche que le personnel a envers le résident. Ainsi cette agitation se manifestera davantage avec certains intervenants qu'avec d'autres.

Une philosophie

L'organisation des soins teintée de la préoccupation du geste efficace et sécuritaire, centré sur la tâche, a contribué à dérober à la personne une part de son humanité. L'approche optimale, c'est d'abord des valeurs et une philosophie dans lesquelles le résident ne sera plus considéré comme objet de soin, mais plutôt en tant que sujet d'une rencontre au cours de laquelle des soins lui sont offerts. Dans cette philosophie, il ne peut y avoir de soins sans d'abord qu'une relation ne se soit établie entre le soignant et le soigné. L'acte de soin prend alors une toute autre dimension et ne vise plus simplement à répondre au besoin d'hygiène mais surtout à procurer au résident un bien-être physique et mental dans le respect de son humanité.

Des connaissances

Dans le cadre des visites d'appréciation de la qualité des services en CHSLD, les représentants du Ministère de la santé du Québec ont observé que dans l'ensemble, le personnel demeurait axé sur la tâche même en présence du résident, ce qui engendre des lacunes sur le plan relationnel et que les moyens de communication, particulièrement avec les personnes ayant des déficits cognitifs sont peu connus, voire absents.

Une approche optimale nécessite une mise à niveau des connaissances sur la communication avec les résidents présentant des déficits cognitifs. Des notions comme la préservation de la mémoire émotionnelle et son utilisation se doivent d'être abordées.

Une méthodologie

Une méthodologie de soins optimale rejoindra certains principes incontournables tels le respect, la douceur et la communication; leur application n'est cependant pas toujours aisée car le résident qui présente un syndrome démentiel peut interpréter nos gestes d'une manière inattendue. Ainsi, l'acte d'hygiène réalisé avec la meilleure intention peut être perçu comme un acte d'agression et déclencher une réaction catastrophique. La bonne volonté ne suffit pas et l'apprentissage d'une méthodologie de soins s'impose. Elle comprendra d'une part des techniques de communication verbale et non verbale adaptées à la clientèle et d'autre part des méthodes d'hygiène alternatives qui seront utilisées quand les techniques usuelles ne sont pas tolérées.

La formation à l'approche optimale qui est proposée par le SEPEC est une synthèse de plusieurs approches, enrichie des techniques de l'excellent modèle américain du "Bathing Without a Battle". Cette formation d'une journée de théorie et de quatre jours de pratique se donne en établissement.

Daniel Geneau est neuropsychologue spécialisé en psychogériatrie depuis plus de 15 ans. Cofondateur de l'Institut Gineste-Marescotti de formation en méthodologie des soins auquel il a été associé jusqu'en 2003, il est maintenant directeur du SEPEC et propose l'Approche optimale du résident, synthèse enrichie de plusieurs méthodologies de soin et techniques adaptées au contexte Québécois.


Chantal Bernatchez
Directrices des services à la clientèle
Résidence Berthiaume-Du Tremblay


Implanter l'approche optimale avec succès : Une philosophie d'intervention!


L'implantation de l'approche optimale dans un établissement n'est pas une mince tâche mais comporte de nombreux défis stimulants. Les bénéfices encourus sont palpables tant auprès des résidents et du personnel que sur la qualité du milieu de vie. Toutefois, avant d'amorcer cette démarche, il faut être prêt à mettre en place les conditions gagnantes à la réalisation d'un tel projet.

Voici les conditions essentielles à une implantation réussie :

• Avoir un conseil d'administration, des gestionnaires et du personnel engagés qui adhèrent et soutiennent au quotidien les principes de l'approche optimale et les principes de l'approche milieu de vie et qui sont préoccupés par la qualité des soins, et des services et du milieu de vie en CHSLD;

• Placer constamment le bien-être des aînés au centre des préoccupations et des décisions;

• Croire fortement au développement du potentiel des membres du personnel, l'avenue gagnante est de développer leurs compétences (le savoir) mais surtout leur approche (le savoir être);

• Préparer un plan quinquennal d'implantation et de formation et s'en faire une priorité organisationnelle. Réaliser ce plan lentement, mais sûrement;

• Dispenser à l'ensemble du personnel la formation théorique de l'approche optimale  et dispenser en plus au personnel clinique la formation pratique à travers des stages et des activités de consolidation. Il faut savoir être persévérant car le transfert des acquis sur le terrain demande des efforts et une grande volonté. Pour arriver plus facilement au transfert des acquis sur le terrain, il est requis de former des « coachs » de l'approche optimale sur les trois quarts de travail. De plus, il faut prévoir former les nouveaux employés tous les deux ans : plus le nombre de personnes formées est grand, plus l'implantation devient une philosophie d'intervention;

• Travailler quotidiennement en gestion participative, l'implication du personnel et le support des gestionnaires sont des leviers importants à la réussite du projet;

• Rédiger l'histoire de vie de l'ensemble des résidents et mettre en place des modalités pour la faire connaître au personnel;

• Bonifier et adapter l'ensemble des processus et des activités offertes dans l'établissement aux couleurs de l'approche optimale :

• les programmes et services offerts;

• les plans de travail du personnel;

• le recrutement, l'embauche et l'évaluation de rendement;

• Les procédures de soins et de services des employés et des bénévoles;

• Repenser certaines activités autrement et en créer de nouvelles.

• Se procurer certains équipements pour faciliter les soins, notamment des verticalisateurs et du matériel pour les bains/serviette;

• Adopter une attitude d'ouverture aux changements, accepter de faire autrement car l'implantation demeure un processus continu;

• Mettre en place une politique et une procédure pour la gestion des comportements d'agitation pathologique et supporter son application par le biais d'un comité formé entre autres de membres du personnel et de « coachs » de l'approche optimale;

• Être à l'écoute des besoins des résidents et du personnel et mettre en place certains projets ou activités sur une base volontaire qui stimulent la qualité de la relation entre eux et améliorent par le fait même la qualité du milieu;

Voilà! Cette recette d'implantation est une gracieuseté de la direction et du personnel de la Résidence Berthiaume Du Tremblay.

Je tiens à remercier très particulièrement Daniel Geneau, Caroline Ménard ainsi que le personnel de la SEPEC, merci beaucoup de nous avoir transmis votre passion et nous nous avoir apporté le support nécessaire tout au long de l'implantation. C'est grâce à vous si notre organisation a réussi l'implantation de l'approche optimale.

C'est aussi en grande partie grâce aux qualités exceptionnelles de l'ensemble des membres du personnel de la Résidence Berthiaume-Du Tremblay que nous avons accompli ce projet d'équipe d'envergure. Leur courage, leur volonté, leur ouverture face aux changements ainsi que leur désir d'atteindre jour après jour une grande qualité de soins et services offerts aux résidents ont été garants de notre succès.

SEPEC
Services d'expertise en psychogériatrie
enseignement et consultation

5206 rue Chabot,
Montréal,Québec,
Canada, H2H 1Y8
Les bureaux administratifs sont ouverts
de 9H à 16H tous les jours de la semaine
téléphone: 514 382-2206
télécopieur: 514 666-3052